La bague connectée, la prochaine lubie d’Apple ?

ring

Les objets connectés ont la côte auprès des constructeurs qui veulent tous apporter leur petite pierre à l’édifice. Et si, après les montres connectées, les bagues connectées entraient en jeu ? De l’électroménager à la voiture ou la télé, (presque) tous les appareils sont connectés entre eux et avec votre smartphone. Un peu comme pour sceller votre amour pour la pomme, Apple vient de déposer un brevet pour une bague connectée. Alors si vous êtes accros à votre iPhone, l’Apple Ring pourrait vous intéresser !

Une bague connectée, un gadget ?

Si les montres connectées, la dernière tendance chez les constructeurs, ont du mal à voir leurs ventes exploser, est-ce que l’arrivée d’autres objets comme les bagues connectées auront du succès auprès du public ? A voir…

Au cours de l’année 2015, il y a déjà eu l’apparition d’une bague connectée, la Smart Ring de la société Mota (en photo ci-contre), qui arrivera courant Octobre. Le premier modèle de la marque a l’inconvénient de ne pas tout à faire tenir la journée, mais les montres connectées ne font pas forcément mieux niveau autonomie. Pour le reste, il s’agit d’être averti par notifications et vibrations des appels, des SMS, des mails, de Facebook ou Twitter, etc.

Apple parviendra t-il a lancer un nouveau marché ?

Si l’Apple Watch a cartonné lors de sa sortie, les ventes ont depuis bien chuté, comme pour tous les constructeurs, faute d’avoir (encore) trouvé un public. L’intérêt d’avoir une bague connectée ? De ne pas avoir à sortir son smartphone à chaque fois et être averti en temps réel des notifications reçues. L’avantage est la discrétion (oui oui, encore plus qu’une montre), sachant qu’Apple pourra compter sur ses millions d’applications pour agrémenter l’intérêt de cette bague et que sa compatibilité WiFi, Bluetooth et NFC pourra permettre de gérer d’autres appareils à distance. Bref, un petit écran tactile au bout du doigt pour rester encore plus connecté, à voir si Apple concrétise son projet dans les mois à venir, ou pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *